Une nouvelle coécrite par Cédric Thévenin sur Littenter

Cédric Thévenin mène des projets littéraires. Il a notamment écrit une nouvelle avec Benoît Macquart, primée au concours de Fontaine-Française et parue sur Littenter. Cette activité est menée parallèlement à Aquilon. Elle contribue néanmoins à le façonner.

Une deuxième place au concours de Fontaine-Française et la parution sur Littenter d’une nouvelle ayant des connexions avec Aquilon m’autorisent à évoquer mes activités d’écriture et la façon dont elles façonnent mon projet musical. Ce n’est pas pour rien que son nom a des connotations littéraires  !

Mon apprentissage de la dramaturgie auprès de J. M. Roth, C. Vogler et J. Truby ainsi que la lecture de J. Campbell ont bouleversé mon approche de la composition et, bien sûr, de l’écriture. A plus forte raison qu’ils ont révolutionné ma vie  !

Je regrette que l’apprentissage de l’écriture soit méprisé par beaucoup. La vulgate veut en effet que la création ne procède que d’une divine inspiration, d’un génie personnel forcément unique… sans voir que cela n’aboutit souvent qu’à faire mousser en vain un petit caca d’égo.

Pourquoi l’Humain raconte-t-il des histoires et chante-t-il des chansons depuis la nuit des temps, partout dans le monde  ? Pourquoi les spectateurs acceptent-ils de passer autant de temps à les écouter (et parfois même à dépenser de l’argent pour ça)  ? Se poser ces questions et tenter d’y répondre a donné un sens à ma musique, à mon écriture et, par extension, à mon existence. D’autant plus  si ces activités aident effectivement les autres à trouver une signification à la leur, en plus de les amuser.

J’ai décidé, dans le cadre d’Aquilon, de le faire en soufflant le froid et en réveillant ouvertement vos démons, sous une forme poétique, plus rarement narrative. C’est pourquoi la lecture de la nouvelle intitulée Le Ciel Après la Tempête, écrite par Benoît Macquart et moi, y est complémentaire.

Je prépare une vidéo avec mon coauteur. Elle sera diffusée dans quelques mois. Nous y expliquerons notamment les liens entre Aquilon et le roman de H. Murakami : Kafka Sur Le Rivage. Une autre manière de faire un pont entre mon projet musical et la littérature  !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *