Aquilon souffle sa 1ère bougie

Aquilon a été lancé le 15 septembre 2016, il y a presque un an. C’est l’occasion pour Cédric de dresser un petit bilan avant de reprendre l’aventure de plus belle !

Pfuit ! C’est le bruit d’Aquilon qui souffle sa première bougie. Cette action est a priori simple pour un vent du Nord fort et froid. Il n’en est rien après qu’il se soit abattu de toutes ses forces sur le public, sans décoiffer autant de spectateurs que son nom le laissait supposer. Pfuit ! C’est aussi l’effet que j’ai eu l’impression de produire à travers lui, un an après le plouf ! de mon plongeon dans cette aventure. De là à parler de flop, il n’y a qu’une brasse, mais que je ne ferai pas.

En effet, vous êtes là, avec votre attention et vos compliments. Vous vous déplacez pour me voir en concert jusqu’à remplir parfois de petits bars. Votre nombre s’élève à un peu moins de 150 sur ma page Facebook. Tout ça est peu mais énorme à la fois. Quel artiste ayant l’ambition de souffler le froid à la tête des gens pourrait prétendre au succès de M. Pokora, un an seulement après son lancement ?

Certains d’entre vous m’ont même empêché de perdre le Nord (pour Aquilon, c’eût été fatal), donné des conseils avisés, des coups de main précieux ou une rémunération à mon travail. Je les remercie du fond du cœur, j’espère qu’ils se reconnaîtront.

Essayer d’amuser, d’émouvoir, de faire rêver et méditer à travers Aquilon est de toute façon le seul cap semblant me correspondre aujourd’hui, que le succès ou une rémunération susceptible de me faire vivre en soient ou non la récompense. Malgré les difficultés que ça représente, je reprends donc Aquilon avec une motivation renouvelée ! Je prévois de nouveaux concerts et de nouveaux contenus à diffuser le 15 de chaque mois (sur Facebook, Twitter, Youtube).

J’ai toutefois plus que jamais besoin de vous ! En me gratifiant de vos avis après les concerts ainsi que de pouces bleus, de commentaires et de tweets sur Internet ; en partageant mes contenus ; en amenant vos proches à mes spectacles ; en m’engageant à jouer chez vous en représentations privées ; en achetant mes titres sur Bandcamp (au prix que vous voulez !) ; en lâchant 200€ ou 20 centimes dans mon chapeau ; en m’aidant à transporter un ampli ou en me proposant des collaborations artistiques intéressantes, vous donnez un sens à mes efforts, vous me motivez, vous me faites progresser et me permettez de vous souffler un air toujours plus frais !

Cédric Thévenin

Keep rockin’ ! (photo : Robin Ood – Le Klein Open Mic)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *